Logo Université Laval Logo Université Laval

L'OBVIA finance 2 projets de Pierre-Luc Déziel

14 Juillet 2020

L'Observatoire sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) a annoncé le 10 juillet 2020 le financement de 6 nouveaux projets de recherche sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle (IA) et du numérique dans le cadre du 2e volet de son appel à projets innovants. Le professeur Pierre-Luc Déziel sera co-chercheur principal de 2 des projets.

Vers une approche synergique de la dématérialisation des dossiers judiciaires: la protection de la vie privée des justiciables comme vecteur d'accès à la justice

Chercheurs principaux
Pierre-Luc Déziel, Université Laval, et Karim Benyekhlef, Université de Montréal

Objectif
Accompagner le Ministère de la justice du Québec en développant avec lui un cadre de gestion des renseignements personnels contenus dans les dossiers judiciaires numériques et proposer des solutions concrètes, innovantes et techniques aux enjeux que soulève la dématérialisation des dossiers judiciaires sur le plan de la vie privée. Ainsi, le projet entend encourager l’accès à la justice et nourrir la confiance du public à l’égard du système judiciaire en assurant un haut niveau de protection du droit à la vie privée des personnes qui s’engagent dans un processus judiciaire.

Design and Implementation of a New Data Governance Model in the Digital Health Era; PULSAR as a Responsible Innovation Test Bench

Chercheurs principaux
Philippe Després, Université Laval, et Pierre-Luc Déziel, Université Laval

Objectif
Développer un modèle de gouvernance des données favorisant l’innovation responsable au profit de toutes ses parties prenantes (citoyens, chercheurs, décideurs et décideurs) pour l’écosystème PULSAR de l’Université Laval qui assume un rôle central de gestion des données de recherche recueillies avec un consentement relativement large pour étudier la santé durable. Ce projet consiste à:

  1. identifier des modèles et des mécanismes de gouvernance des données compatibles avec la philosophie scientifique ouverte de PULSAR
  2. mesurer l’acceptabilité de ces modèles et mécanismes auprès de toutes les parties prenantes
  3. développer et mettre en œuvre un modèle de gouvernance des données adapté à l’écosystème PULSAR