Logo Université Laval Logo Université Laval

Nouveau livre sur le droit à l'autonomie procréative par Louise Langevin

25 Février 2020
Le droit à l'autonomie procréative des femmes: entre liberté et contrainte

À l'hiver 2020, Louise Langevin, professeure titulaire à la Faculté de droit de l'Université Laval et membre du Barreau du Québec, publie un nouveau livre aux Éditions Yvon Blais qui s'intéresse à l'encadrement juridique de la procréation: «Le droit à l’autonomie procréative des femmes: entre liberté et contrainte».

Au Canada, les femmes jouissent du droit à l’autonomie procréative, droit consacré par la Cour suprême et protégé par la Charte canadienne des droits et libertés. Elles ont accès à une contraception efficace, à des services d’avortement, aux techniques de procréation assistée, à des suivis médicaux pendant la grossesse et à des soins de fine pointe pendant l’accouchement. Le foetus n’a pas de statut juridique; la femme enceinte peut refuser tout traitement médical; le géniteur/père ne peut forcer une grossesse ou imposer un avortement. Louise Langevin propose une analyse du droit canadien et québécois portant sur l’autonomie procréative des femmes,découpée en 3 moments de vie:

  • la maternité évitée ou reportée, qui analyse l’encadrement juridique de la contraception et de l’avortement
  • la maternité fragmentée, qui aborde les enjeux juridiques soulevés par la vitrification des ovules, le don d’ovules, la fécondation in vitro
  • la maternité pour autrui, et la maternité portée à terme, qui aborde la surveillance et le contrôle de la femme enceinte et de la parturiente

Son étude illustre que les progrès juridiques des femmes sont rarement linéaires et acquis une fois pour toutes; ils se manifestent plutôt par des avancées suivies de reculs et de nombreux piétinements.