Logo Université Laval Logo Université Laval

Les rôle des facultés de droit pour la progression et la rétention des avocates

17 Septembre 2019

La doyenne de la Faculté de droit de l’Université Laval, Anne-Marie Laflamme, croit que les facultés ont un rôle à jour afin de favoriser la progression et la rétention des avocates, alors que les statistiques démontrent que les femmes dans la pratique privée du droit abandonnent la profession beaucoup plus tôt que les hommes.

Sous une rubrique dédiée aux membres du Conseil des doyens et des doyennes des facultés de droit du Canada (CDFDC), Me Laflamme a publié dans le magazine Slaw l'article Les facultés de droit ont-elles un rôle à jouer afin de favoriser la progression et la rétention des avocates? où elle explique sa position de chercheuse en droit du travail:

«Pour favoriser le changement, il faut y croire. Croire que l’égalité et la diversité sont des valeurs primordiales au sein d’une société tournée vers l’avenir. [...] Afin d’outiller les avocates et les avocats de demain pour qu’ils deviennent des acteurs de changement, les facultés de droit ont un rôle important à jouer. Elles doivent inclure dans le cursus universitaire des enseignements sur l’analyse féministe et sensibiliser les étudiantes et les étudiants aux réalités de la profession juridique. Elles doivent donner l’exemple en mettant en place des mesures visant à contrer les biais discriminatoires et en favorisant le travail d’équipe. Elles doivent ouvrir la discussion afin de devenir des incubateurs d’idées nouvelles favorisant une pratique du droit plus inclusive. Pour les femmes, mais aussi pour les hommes qui partagent ces valeurs et qui aspirent, eux aussi, à un meilleur équilibre entre le travail et la vie personnelle.»