Zone d'information facultaire

Québec: l'une des plus belles villes en Amérique du Nord

Profitez de tous les avantages d'une métropole, à proximité d'une nature spectaculaire!

Découvrez la vie à Québec

Webdiffusions en droit

Nos rencontres virtuelles vous informent sur nos programmes d'études, la vie facultaire et le processus d'admission.

Visionnez en direct ou en rediffusion

Une équipe à l'écoute de vos besoins

Le Bureau d’accueil, d’intégration et de soutien à la réussite a pour mission de s'assurer que les étudiants et les étudiantes de la Faculté de droit possèdent tous les outils nécessaires pour faciliter leur arrivée, les aider à bien débuter leur parcours d'étude et les accompagner jusqu’à la réussite de leur programme.

En savoir plus

Pourquoi étudier à la Faculté de droit

La Faculté de droit de l’Université Laval offre des programmes d’études riches et reconnus, dans un environnement axé sur la réussite des étudiants et des étudiantes. Notre enseignement s’appuie sur une tradition d’excellence forgée par un corps professoral réputé qui assure une formation juridique à la hauteur de vos ambitions. Étudier à la Faculté de droit, c’est aussi découvrir un milieu de vie stimulant animé d’une vitalité intellectuelle et profiter d’une foule d’activités de soutien à l’apprentissage.

À votre tour de prendre la relève pour transformer la société!

 

Carrières juridiques

Pour exercer à titre d'avocat, d'avocate ou de notaire au Québec, au Canada, vous devrez franchir quelques étapes bien précises, en débutant par la réussite d'un baccalauréat en droit d'une université québécoise.

  1. Baccalauréat en droit d'une université québécoise
  2. École du Barreau (formation professionnelle et pratique de 4 ou 8 mois)
  3. Stage en milieu de travail (durée de 6 mois, obtenu pendant la Course aux stages ou à n'importe quel autre moment)
  4. Assermentation comme membre du Barreau du Québec et inscription au tableau de l’Ordre
  1. Baccalauréat en droit d'une université québécoise
  2. Maîtrise en droit notarial (y compris un stage de 16 semaines)
  3. Programme de formation professionnelle de la Chambre des notaires du Québec
  4. Obtention du permis d'exercice et inscription au tableau de l'Ordre

Avez-vous déjà entendu l'expression «Le droit mène à tout»? Une formation juridique de 1er, 2e ou 3e cycle offre bien plus de débouchés que vous pourriez croire! Attaché ou attachée politique, journaliste, médiateur ou médiatrice, ou encore consultant ou consultante en immigration, sont autant de profils de carrière que nous retrouvons chez nos personnes diplômées.

 

Consultez le Guide carrière en droit

 

Programmes d'études

Périodes d’admission

Été 2024

Découvrez nos programmes

Automne 2024

Découvrez nos programmes

Hiver 2025

Découvrez nos programmes

Guides d'information sur les études

Info baccalauréat

Faculté de droit 2024-2025

Consultez la brochure

Info cycles supérieurs

Faculté de droit 2024-2025

Consultez la brochure

Webdiffusions en droit

Venez nous rencontrer lors de nos webinaires et de nos conférences en ligne. Vous pourrez explorer nos diverses options d’études et poser vos questions directement lors des séances d’information. Des membres de notre équipe seront présents pour vous. N'hésitez pas à écouter nos rediffusions si vous ne pouvez y assister en direct et de prendre un rendez-vous après pour en discuter. Il nous fera plaisir de partager avec vous!

Consulter la programmation

Corps professoral

Les étudiants et étudiantes de la Faculté peuvent compter sur un corps professoral chevronné dont le champs d'expertise couvre tous les secteurs du droit. Épaulés par des chargés et chargées d’enseignement et des personnes chargées de cours qui excellent dans leur pratique, la cinquantaine de professeurs et professeures de carrière de la Faculté sont reconnus pour leur passion et leur dynamisme en enseignement. Vous aurez la chance d’apprendre de leur expertise dès votre 1re session au baccalauréat ou être dirigé par l'un d'eux ou l'une d'elles pour votre projet de recherche aux cycles supérieurs.

Consulter le répertoire du corps professoral

Autres offres de formation

Témoignages

Justine Bergeron

Diplômée du baccalauréat en droit

Originaire de Québec, j’ai choisi de demeurer dans ma ville pour étudier en droit à l’Université Laval. Son programme de baccalauréat répondait à toutes mes exigences et sa réputation n’était plus à faire.

 

Lors de mon cheminement, dans le Séminaire sur le droit de la personne, santé et justice sociale, j’ai été amenée à rédiger un travail sur la stérilisation forcée des femmes autochtones. Cela m’a préparée à œuvrer en droit criminel et en protection de la jeunesse auprès des populations autochtones dans les communautés du Grand Nord du Québec. Je connaissais l’ouverture de l’Université Laval envers les peuples autochtones et cela confirme que j’ai été formée au bon endroit.

 

Maintenant, je poursuis ma carrière en conservant le souci d'être au service de la justice dans le respect des droits de chacun et chacune.

Vanessa Vachon

Étudiante au bidiplôme en propriétés intellectuelles fondamentales et technologies numériques

Lors de mon baccalauréat en droit, j’ai développé une attirance marquée envers le droit de la propriété intellectuelle ainsi que l’encadrement des nouvelles technologies de l’information et des communications. J’ai alors fait la découverte de la maîtrise bidiplômante en propriétés intellectuelles fondamentales et technologies numériques offerte par l’Université Laval en collaboration avec l’Université Paris-Saclay qui m’a paru comme un rêve éveillé! Malgré la COVID-19, j’ai pu me rendre sur les lieux, il y a eu plus de précautions c’est certain, mais la qualité de l’enseignement en vaut la peine. En effet, on a eu des cours sur le droit du marché de l’art, sur les différentes propriétés industrielles, sur la propriété littéraire et artistique ainsi que sur le droit de la protection des données. Nous avons eu la chance également de participer à un colloque qui sera publié par Dalloz grâce à notre directrice de programme, madame Alexandra Bensamoun.

 

J’ai adoré ma session en France et j’aime tout autant le contenu de la session d’hiver dispensé par l’Université Laval. Je recommande cette maîtrise à tous ceux qui aiment les technologies numériques ainsi qu’à ceux qui aiment le droit de la propriété intellectuelle, c’est à ne pas manquer!

Kossi Elolo Amouzou

Diplômé de la maîtrise en droit international et transnational

Au départ, j’avais été accepté dans un programme de DESS (diplôme d’études supérieures spécialisées) en droit. Grâce au soutien de la Faculté, j’ai trouvé la motivation de continuer afin d'obtenir mon diplôme de maîtrise en droit international et transnational. Je travaille actuellement chez Desjardins, qui est répertorié comme l’un des meilleurs employeurs au Québec.

 

Je suis fier de mon passage à l’Université Laval et de ce que j’ai accompli, même si le meilleur reste à venir!

Rachel Pominville

Diplômée du microprogramme en légistique

Je possède un parcours atypique, qui allie le droit et les communications. Le fil conducteur est que j’ai toujours aimé les mots. Un jour, alors que je n’occupais même pas un poste de légiste, j’ai été appelée à travailler sur un premier projet de loi, puis un second. C’est là qu’est né mon intérêt pour l’élaboration des lois. J’ai vraiment eu la piqûre et je me suis inscrite au microprogramme de 2e cycle en légistique de l’Université Laval, que la Chaire de rédaction juridique Louis-Philippe-Pigeon a contribué à initier.

Parce qu’il accorde une grande place à la pratique, le microprogramme de légistique m’a permis d’accumuler des années d’expérience en accéléré. On rédige beaucoup et il y a énormément de rétroaction. En ce sens, c’est encore plus formateur que la rédaction en milieu de travail. Les autres activités de la Chaire — comme les conférences, les ateliers et les tables rondes — nous permettent d’ouvrir nos horizons et de réfléchir à certains enjeux liés à la légistique, par exemple la rédaction épicène.

C’est donc grâce à la Chaire Louis-Philippe-Pigeon que j’ai pu effectuer des études de 2e cycle en légistique et parfaire mes connaissances par l’entremise de conférences. Je remercie la famille Pigeon qui a permis à la Chaire de voir le jour et tous ceux et celles qui y ont contribué financièrement.

Cloé Gélinas

Diplômée du baccalauréat en droit

Originaire de Gatineau, je suis venue m’installer à Québec pour étudier en droit à l’Université Laval. Ayant fréquenté une autre université, je peux affirmer que la vie étudiante à ULaval, et surtout celle de la Faculté de droit, est sans égal.

 

Pendant mes études, j'ai réalisé un stage crédité à la Cour du Québec où j'ai pu travailler en étroite collaboration avec un juge. La Ville de Québec étant le centre de la fonction publique québécoise, j’ai pu également occuper un emploi étudiant lié au domaine juridique durant tout mon baccalauréat, me permettant ainsi de mettre en pratique mes apprentissages.

Charles Breton-Demeule

Étudiant au doctorat en droit

Le patrimoine immobilier est le témoin de notre histoire; c’est donc avec intérêt que j’ai décidé de poursuivre mes études supérieures en ayant comme objectif de promouvoir la protection du patrimoine québécois. Mon parcours est un peu un amalgame de tout ce que je peux retirer de meilleur de mes apprentissages et j’ai l’impression d’être, comme dirait Victor Hugo, un défricheur du droit du patrimoine culturel.

 

La poursuite de mes études supérieures me permettra d’approfondir des questions de société qui ne l’ont jamais été. Mes intérêts sont liés à la protection des biens patrimoniaux et par un aménagement plus intégré du territoire comme ensemble patrimonial, et je suis heureux d’avoir pu séjourner en France pendant mes études grâce à ma cotutelle au doctorat.

Pierre-Olivier Bouvier-Leblanc

Diplômé du baccalauréat en droit

Au terme de mon parcours collégial, je souhaitais intégrer un programme universitaire qui pourrait me permettre de mieux comprendre les enjeux de la société dans laquelle nous évoluons et alimenterait la curiosité intellectuelle qui m’a toujours animé. Le baccalauréat en droit de l’Université Laval, par la variété des thèmes qui y sont abordés et la qualité de son corps professoral, a comblé mes attentes.

De plus, l’absence de compétitivité malsaine et l’esprit de collégialité entre étudiants et étudiantes de la Faculté créent l’environnement propice pour progresser dans le cursus, non pas dans une finalité absolue de performance académique, mais bien au gré de mes réels intérêts.

Les camarades de classe rencontrés sont devenus ami.e.s, puis confrères et consœurs qu’il est toujours agréable de recroiser dans le cadre de ma pratique en litige au sein de Cain Lamarre, un cabinet au sein duquel j’ai pu retrouver les valeurs d’entraide et de respect prônées à la Faculté et qui m’ont tant plu.