Étudier au microprogramme de 2e cycle en légistique

Le microprogramme en légistique vous permettra d’acquérir une formation théorique et pratique dans le domaine de la rédaction des lois et des règlements.

Un microgramme de 2e cycle complètement offert à distance

Ce programme, destiné aux juristes, est le fruit d’une collaboration de la Faculté de droit de l’Université Laval avec le ministère de la Justice du Québec et la Chaire de rédaction juridique Louis- Philippe-Pigeon et est composé de 4 cours, tous offerts à distance sur une période de 2 ans.

Objectifs du programme

La légistique désigne les connaissances et les méthodes spécifiques à l’activité législative. Cette discipline est orientée vers la recherche des meilleures modalités d’élaboration, de rédaction, d’édiction et d’application des textes normatifs. Le programme vise plus spécifiquement la formation de juristes spécialisés dans la rédaction de ces textes.

En étudiant au microprogramme vous pourrez:

  • Acquérir des connaissances relatives à différents domaines du droit sous l’angle légistique
  • Approfondir la théorie du droit en lien avec les principes de la communication linguistique nécessaires à la rédaction de textes normatifs
  • Acquérir les compétences techniques nécessaires à la concep­tion et à la rédaction des textes législatifs ou réglementaires

Présentation du microprogramme en légistique

  • À qui s’adresse ce programme?
  • Qu’est-ce que la légistique?
  • Quelles sont les notions abordées dans le microprogramme?
  • Pourquoi faire le microprogramme en légistique?
  • Quels sont les conditions d’admission et le cheminement académique?

Séance d'information sur le microprogramme en légistique

Apprenez-en davantage sur le microprogramme en légistique qui comporte 4 cours offerts à distance, sur une période de 2 ans.

Une diplômée témoigne

Rachel Pominville

Rachel Pominville

Diplômée du microprogramme en légistique

Je possède un parcours atypique, qui allie le droit et les communications. Le fil conducteur est que j’ai toujours aimé les mots. Un jour, alors que je n’occupais même pas un poste de légiste, j’ai été appelée à travailler sur un premier projet de loi, puis un second. C’est là qu’est né mon intérêt pour l’élaboration des lois. J’ai vraiment eu la piqûre et je me suis inscrite au microprogramme de 2e cycle en légistique de l’Université Laval, que la Chaire de rédaction juridique Louis-Philippe-Pigeon a contribué à initier. Parce qu’il accorde une grande place à la pratique, le microprogramme de légistique m’a permis d’accumuler des années d’expérience en accéléré. On rédige beaucoup et il y a énormément de rétroaction. En ce sens, c’est encore plus formateur que la rédaction en milieu de travail. Les autres activités de la Chaire — comme les conférences, les ateliers et les tables rondes — nous permettent d’ouvrir nos horizons et de réfléchir à certains enjeux liés à la légistique, par exemple la rédaction épicène. C’est donc grâce à la Chaire Louis-Philippe-Pigeon que j’ai pu effectuer des études de 2e cycle en légistique et parfaire mes connaissances par l’entremise de conférences. Je remercie la famille Pigeon qui a permis à la Chaire de voir le jour et tous ceux et celles qui y ont contribué financièrement.

Information

Renseignements généraux