La délégation de l’Université Laval au Concours Jean-Pictet se rend en demi-finale

10 juin 2022

La délégation qui représentait l’Université Laval à la 38e édition du concours Jean-Pictet, qui se déroulait en Albanie du 19 au 26 mars 2022, s’est rendue jusqu’aux demi-finales de ce concours.

Rappelons que l’équipe qui s’est rendue en Albanie était composée de Jennifer Lachance, Tania Brunet et Rachel Myriam Sarfati, et que Jean-René Beauchemin a participé au début de l’aventure et aux phases de qualification en automne 2021, avant d’être appelé vers de beaux horizons professionnels qui l’ont poussé à se retirer. L’équipe a été accompagnée et formée pendant deux sessions par les coachs Mathilde Doucet et Thomas Roos, tous deux candidats au doctorat en droit, avant de prendre son envol pour l’Albanie, où elle n’avait le droit de compter sur place que sur les tuteurs sur place mis à disposition par le Concours.

Un concours d’envergure

Le concours Jean-Pictet est un concours en droit international humanitaire qui s’adresse à un public étudiant et dont l’objectif est de sortir le droit des livres, qui permet également d’approcher d’autres matières liées aux conflits armés et enseignées à l’Université Laval, telles que le droit international pénal ou le droit international des droits de la personne.

Il regroupe habituellement plusieurs dizaines d’équipes provenant de 5 continents, qui se voient offrir une formation à distance en droit international par le Concours, et qui peuvent bénéficier en plus d’un coaching mis en place par leurs Universités respectives. Les équipes se retrouvent ensuite durant une semaine dans un lieu qui change chaque année.

Au cours de cette semaine, les équipes participent à des simulations et des jeux de rôle construits autour d’un conflit armé fictif, qui leur permettent d’allier la théorie à la pratique en ayant la possibilité de jouer le rôle d'une organisation humanitaire, d’un groupe armé ou encore de conseillers juridiques d’un ministre.

Un résultat exceptionnel

Selon Mathilde Doucet et Thomas Roos, les entraineurs qui ont formé la délégation avant qu’elle ne parte en Albanie, se rendre à l’étape des demi-finales dans ce concours est excessivement difficile et les deux coachs tiennent à souligner les efforts déployés par leur équipe. Bien que l’Université Laval sorte de deux finales consécutives dans ce Concours, elle n’avait auparavant réussi à ne placer qu’à une seule reprise une équipe en demi-finale. Il s’agit donc d’une prestation à souligner face à des universités aussi réputées que Paris Assas, l’UQAM, l’Université libre de Bruxelles, ou encore l’académie de Genève.

La Faculté félicite les étudiantes ainsi que leurs entraineurs pour tous les efforts déployés et leur implication extracurriculaire pour la compétition.