Logo Université Laval Logo Université Laval

Collation des grades 2019: remise d’un doctorat honoris causa à l’honorable Louise Otis

18 Juin 2019
Doctorat honoris causa en droit Louise Otis

La prestigieuse cérémonie de collation des grades de la Faculté de droit s’est tenue sur le campus le 16 juin 2019. Tous les diplômés en droit des 3 cycles y ont été conviés pour souligner de façon significative la fin d’une étape importante dans leur parcours personnel et professionnel. Lors de l’événement, l’Université Laval a remis un doctorat honoris causa en droit à l'honorable Louise Otis, médiatrice, arbitre en matière civile et commerciale et juge administratif international.

Me Clément Richard, licencié en droit de l’Université Laval en 1963, a présenté le parcours professionnel remarquable de Me Otis. Celui qui avait agi comme son maître de stage nous a parlé des origines de Me Otis et de son premier grand projet de médiation judiciaire qui fait maintenant autorité dans le monde et a servi de modèle pour réformer de nombreux systèmes de justice, au Québec et à l’International: «Gaspésienne, issue d’un milieu modeste, éprise de justice sociale et sensible à la vulnérabilité des moins nantis, Louise Otis affronta vents et marées pendant son mandat à la Cour d’appel pour mettre en place un système de médiation supervisée par les juges.»

Diplômée de notre Faculté en 1975, Me Otis a livré un vibrant discours à l’auditoire suspendu à ses lèvres: «Vous savez, à l’époque, instaurer le système de médiation à la Cour semblait une idée tout à fait farfelue et irréaliste. C’est ici que je délaisse le pronom "je" et que je passe au pronom "nous". Nous ne sommes rien seuls. Il n’y a pas d’accomplissement qui se conjugue dans la solitude. Il y a toujours quelqu’un avant nous, avec nous et il y en aura après nous. Sans le juge en chef Michaud, ce système n’aurait jamais vu le jour en 1998. C’est aussi grâce aux juges québécois qui sont retournés à l’école pour apprendre l’art de la médiation et aux avocats qui ont accepté d’aller en médiation que ça fait maintenant parti de notre quotidien.»

Louise Otis a reçu de nombreuses distinctions en reconnaissance de ses contributions et initiatives dans le domaine juridique. En 2016, elle a été nommée Grande Officière de l'Ordre national du Québec (G.O.Q.), après avoir reçu en 2015 la distinction honorifique d'Officier de l'Ordre du Canada (O.C.).
Portrait complet de l’honorable Louise Otis
Discours intégral de Me Louise Otis (PDF, 111 Ko)

Fait à noter, Me Clément Richard a lui aussi connu une carrière exceptionnelle. Admis au Barreau du Québec en 1965, il a été enseignant, membre actif en politique provinciale, avocat en cabinet privé et il a occupé des postes stratégiques dans de grandes compagnies. Il a siégé au sein de plusieurs conseils d’administration dans le milieu culturel. Il a été décoré de l'Ordre national du Québec en 2010 et a reçu de la médaille d'honneur de l'Assemblée nationale en 2014. (Source: Biographie Clément Richard, Assemblée nationale du Québec)

La doyenne de la Faculté, Me Anne-Marie Laflamme, est très fière que l’Université Laval ait décerné sa plus haute distinction à Me Otis cette année: «Louise Otis est une femme passionnée qui a réussi à améliorer l’accès à la justice grâce à sa détermination. Elle constitue une source d'inspiration pour nos diplômés et, en particulier, pour les femmes dans le milieu juridique.»

La rectrice de l’Université Laval, madame Sophie D’Amours, a souligné aux diplômés la valeur et tout le potentiel que représente leur nouveau diplôme: «Vous laissez déjà votre empreinte dans la société québécoise et vous participez déjà à la réponse aux grands enjeux du monde par votre savoir-faire, votre savoir-être, votre force et votre détermination.»